Les cinq événements les plus marquants de l'histoire du marketing digital

 
 

On dit que le temps passe vite quand on s'amuse. Savez-vous que le premier domaine « .com » est né il y a 30 ans déjà, le 15 mars 1985, et qu'il a été déposé par la société informatique Symbolics ?

Trente ans !

Depuis lors, tout a évolué à une vitesse grand V et les technologies numériques ont incontestablement modifié la façon de faire du marketing. L'époque du premier Apple iPad et du lancement d'Instagram, il y a 5 ans à peine, semble déjà remonter à une autre ère.

Les spécialistes du marketing n'ont jamais été aussi prompts à engager un dialogue personnel avec les consommateurs, afin de les fidéliser sur le long terme avec des contenus toujours plus pertinents et individualisés.

Aujourd'hui, il est grand temps de les en remercier ! Voici les 5 événements les plus marquants de notre secteur d'activité :

 

1. L'avènement du World Wide Web (1991)

On dit que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières... Quand Sir Tim Berners-Lee a lancé le premier site Web de tous les temps au CERN le 6 août 1991, l'objet du petit site constitué uniquement de texte était principalement académique : « The WorldWideWeb (W3) is a wide-area hypermedia information retrieval initiative aiming to give universal access to a large universe of documents. » (Le WorldWideWeb [W3] est une initiative visant à rassembler des informations organisées en hypermédia sur un réseau étendu, afin de permettre un accès universel à tout un univers de documents.)

Comme les spécialistes du marketing n'ont pas tardé à le réaliser, le Web fournit également un accès à un large univers de clients. C'est dans ce contexte qu'est apparue en 1993 la première bannière Web publicitaire.

Depuis lors, il s’agit de fidéliser les clients, d'obtenir des clics et d'attirer leur attention. Aujourd'hui, la création d'un site Web pour lancer une campagne marketing est toujours la priorité de 48 % des spécialistes du marketing (MarketingSherpa), alors que la moitié des clients jugent la crédibilité d'une société et d'un produit en fonction de leur site Web (NewsCred).

 

Point clé : Le World Wide Web a fourni une infrastructure sous-jacente qui a permis d'élever la communication des marques à un tout autre niveau. Le marketing oblique (ou push marketing) s'est aujourd'hui mué en stratégie d'aspiration (pull marketing). On ne fait plus de pub, mais on raconte une histoire. Quant aux métriques d'engagement confuses, elles ont laissé place aux statistiques pures et dures.

 

2. L'email devient un outil de communication de masse (1994)

Fini le courrier traditionnel ! L'envoi et la réception d'emails électroniques font aujourd'hui partie de la vie quotidienne, avec 4,1 milliards de comptes mail (Radicati Group), alors que l'email était hier encore le privilège de quelques-uns.  En 1971 en effet, le premier email était échangé via l'ancêtre du Web, ARPANET, entre des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles et du Stanford Research Institute à Palo Alto.

Les premiers emails servaient principalement de carrefour académique. (« J'ai créé cette entreprise dans mon garage. Il se pourrait bien que cela fasse un carton ! »  – Steve). Mais les bonnes vibes ont été de courte durée, avec la première vague de spam envahissant les boîtes de réception des 400 utilisateurs ARPANET dès 1978.

À partir de 1994, les fournisseurs de services tels que Yahoo!, Hotmail, AOL etc. ont largement popularisé l'email. Aujourd'hui, on estime que 122 500 453 020 emails sont envoyés toutes les heures (MarketingProfs). Ding ! Ding ! Ding ! Alors que de nouveaux canaux apparaissent sans cesse, McKinsey & Company a établi que l'email était 40 fois plus efficace dans l'acquisition de nouveaux clients que Facebook ou Twitter.

Point clé : L'envoi d'emails personnalisés en temps réel et pour un faible coût a permis de resserrer les distances entre les gens, tout en créant un terrain de jeu plus vaste pour les spécialistes en marketing. Tout le secret réside dans l'utilisation d'un  Modèle d'email « responsive ».

 

3.La révolution de l'e-Commerce (1994)

« Que peut-on bien acheter sur Internet ? », telle était la grande question lorsque le site Web d'e-commerce Netmarket effectua sa première transaction le 11 août 1994. Le choix était en effet bien mince lorsqu’eBay, la toute première plateforme de vente aux enchères en ligne, vendit en 1995 son premier pointeur laser (qui ne d’ailleurs marchait pas).

Aujourd'hui, tout marche heureusement très bien pour l'e-commerce et les ventes explosent. Les achats consommateurs ont atteint 1 471 billions de dollars (eMarketer) en 2014. Et avec un taux de croissance de 20 %, ce chiffre atteindra 2 356 billions en 2018.

N'importe quel produit est aujourd'hui disponible sur Internet. Certaines sociétés, comme Amazon basée à Seattle et créée en 1994 par Jeff Bezos sous le nom de Cadabra, offrent déjà des services de livraisons en deux heures dans certaines zones. Aujourd'hui, de plus en plus de clients réalisent leurs achats directement depuis leurs appareils mobiles. Ils représenteront 24,4 % des recettes globales issues de l'e-commerce en 2017 (ABI Research), les services de livraisons étant de plus en plus efficaces. Et demain ? Demain, ce sont des drones qui effectueront les livraisons !

Point clé : Les spécialistes du marketing savent que l'intérêt de l'e-commerce ne réside pas seulement dans le shopping. Il constitue également l'occasion pour les clients de glaner toutes sortes de données exploitables, comme où et quoi acheter par exemple, et ce de façon entièrement gratuite.

 

4. Le référencement naturel selon Google (1998)

Le concept de marketing numérique se divise plus ou moins en deux domaines. Avant Google, gagner de l'argent par l'intermédiaire de l'Internet se limitait à la publicité, à la consultation de pages et aux contacts. Mais en 1998, le moteur d'indexation de Larry Page et Sergey Brin a radicalement déplacé le centre d'intérêt vers le classement des recherches et les données clients.

Aujourd'hui, le moteur de recherche de Google effectue presque 6 milliards de recherches quotidiennes et les entreprises les plus performances ne peuvent pas prendre le risque de ne pas apparaître dans les résultats.

Dans le contexte du B2B, 57 % des spécialistes du marketing ont nommé le référencement naturel comme principal facteur de la génération de leads. Et Google est passé maître en la matière : il ne contrôle pas moins de 67,6 % du marché des moteurs de recherche aux États-Unis, où s'effectuent 12 milliards de recherche par mois. Leur concurrent Amazon consacre environ 157,7 millions de dollars aux liens sponsorisés par Google aux États-Unis.      

Point clé : Comme le dit un expert en marketing, « si vous voulez être vu en tant que spécialiste du marketing numérique, optez pour Google ! »

 

 

5. L'ère des médias sociaux (2002)

Parfois, le futur arrive un peu trop tôt. Ce fut le sort de SixDegrees.com, le tout premier site de réseautage lancé en 1997 qui a dû fermer en 2000. Les réseaux tels que Friendster et MySpace ont attiré des millions d'utilisateurs, avant que le réseau collégial « The Facebook », fondé par Mark Zuckerberg dans sa chambre de dortoir à Harvard en 2004, ne permette au monde entier de se faire des amis dès son lancement public en 2006.

En 2015, Facebook compte 1 366 milliards d'utilisateurs de par le monde. Les plateformes de messagerie mobiles, telles que Twitter et Instagram, regroupent respectivement 288 millions et 300 millions d'utilisateurs mensuels qui tapotent sur leur smartphone.  

La révolution des médias sociaux a fondamentalement changé la façon dont les marques parlent à leurs consommateurs, en mieux (#vidéovirale) ou en pire (#erreurmarketing). Aujourd'hui, plus de 84 % des spécialistes du marketing B2B déclarent utiliser les médias sociaux dans leurs campagnes (Aberdeen). Le meilleur de notre secteur repose sur des solutions intégrées telles que Selligent Social pour alimenter les conversations et fidéliser les clients sur l'ensemble des canaux et des dispositifs utilisés.

Point clé : L'avènement des médias sociaux achève un cycle selon lequel les données consommateur (et non les clics sur les bannières) sont le vrai moteur de l'économie numérique. 

 

Pensez-vous comme nous que ces cinq événements ont été les plus marquants ? Envoyez vos tweets à @SelligentFR !

 

Photo Credits: Source - Shutterstock

Découvrez notre plateforme
en action

Demandez une démo