Quelle surprise lorsque Selligent nous a prévenus que Coolblue avait remporté deux tickets pour le congrès de Litmus sur le thème du courrier électronique ! Cette année, le TEDC (The E-mail Design Conference) se tenait à Londres. C’est donc avec de grands espoirs que nous nous sommes envolés de Rotterdam pour la capitale britannique le 27 septembre dernier.

Nous sommes arrivés à notre bel hôtel de « La City » tard dans la soirée du dimanche. Lundi matin, nous sommes partis à la découverte de la ville, le congrès ne commençant que l’après-midi. C’était l’occasion idéale de profiter du temps magnifique, de nous promener le long de la Tamise et de faire un peu de shopping.

Le congrès a débuté à 14 heures par une très bonne introduction de Justine Jordan (Litmus) et de Fabio Carneiro (MailChimp). Leur credo : « Email is awesome! » Au cours de ces deux journées, les intervenants nous ont expliqué comment coder simplement des modèles d’e-mail et donné quelques conseils pour améliorer nos campagnes et stimuler notre inspiration. Nous avons également eu la possibilité, durant ces deux jours, de rencontrer les spécialistes lors des sessions « speed dating » et de poser diverses questions sur nos propres campagnes d’e-mailing.

Litmus conference presentation

Nous distinguons trois orateurs ayant fait bonne impression, à savoir Mark Robbins, Alex Timlin et Parry Malm.

Mark Robbins (RebelMail) | Building interactive email
Nous soupçonnons Mark Robbins d’avoir fait tourner la tête de nombreuses personnes lors de sa présentation. Il a notamment montré qu’il est possible d’effectuer un achat directement à partir d’un e-mail, grâce à quelques astuces de conception assez bluffantes. On peut par exemple modifier, dans l’e-mail proprement dit, les quantités et la couleur après un clic du destinataire, mais le plus impressionnant, c’est que le montant total s’adapte également dans l’e-mail. Il a également donné quelques exemples d’un carrousel d’images, un jeu dans un e-mail, sans compter que l’ensemble de sa présentation consistait en un e-mail !

Alex Timlin (Emarsys)| Turning big data into intimate moments
« Un ordinateur est plus intelligent qu’un humain. » Sur la base des données dont il dispose, un ordinateur est capable d’émettre une meilleure recommandation qu’un être humain. Alex estime cependant qu’une personnalisation à grande échelle implique trop de risques. L’apprentissage automatique ne fonctionne pas toujours, l’ordinateur ne peut par exemple pas prédire une mode temporaire. Seul le travail combiné de scientifiques des données et de spécialistes du marketing permet de formuler les recommandations que le client attend. À l’avenir, il faudra s’intéresser avant tout à l’engagement dans la durée, au cycle de vie de la relation client. D’un point de vue plus personnel, vais-je finalement envoyer un e-mail à ce client ou non ?

Parry Malm (Phrasee) – Does your subject line suck?
Tout le monde fait un test A/B sur l’objet de l’e-mail. Ce test permet de comparer un extrême à un autre, mais il ne tient aucun compte des émotions, alors même que le destinataire ouvre l’e-mail ou pas sur la base d’une émotion. Parry Malm définit 5 émotions importantes dans ce cadre : « directness, urgency, curiosity, happiness et uniqueness. » Ce sont ces émotions qui conditionnent l’ouverture d’un e-mail. Classer vos lignes objets en fonction de ces 5 émotions permet d’identifier celles qui sont importantes pour que votre ligne d’objet atteigne son but.

Litmus conference lessons

Outre les orateurs précités, voici les principaux enseignements que nous avons retenus du TEDC :

  • Tenez compte des difficultés de lecture de vos destinataires. Le site webaim.org fournit des explications détaillées sur ce qu’il faut garder à l’esprit lors de la rédaction d’un e-mail destiné à des daltoniens, par exemple.
  • « Localize your campaigns » : tenez compte de la langue, ne soyez pas discriminatoire dans vos formulations. Un terme spécifique aura une signification différente selon la culture, il est donc de bon ton de bien connaître la région où résident les destinataires de votre e-mail.
  • Utilisez des snippets pour coder des modèles d’e-mail. Les snippets sont des extraits de code que vous introduisez dans votre éditeur HTML. Dès qu’un snippet a été intégré, un code préprogrammé s’affiche. Les snippets vous font gagner un temps considérable lors du codage hebdomadaire de votre lettre d’information électronique.
  • Il est possible d’obtenir une version mobile de l’e-mail sans Media queries. Le modèle s’adapte à la taille de l’écran sur la base de divers calculs et d’une « max-width ». Pour obtenir un exemple concret, consultez la page http://goo.gl/CNRuUT.

Au terme de ces deux journées de congrès, notre séjour londonien a pris fin et nous sommes rentrés directement aux Pays-Bas. Nous avons étoffé nos connaissances, rencontré de nouvelles personnes et eu l’occasion de profiter quelque peu de l’ambiance de Londres. Nous sommes déjà en train de mettre en pratique une partie de ce que nous avons appris au TEDC au sein de Coolblue. L’un dans l’autre, nous sommes très heureux d’avoir gagné ces tickets, merci Selligent ! Après ces deux journées inspirantes, nous sommes entièrement d’accord avec Justine Jordan et Fabio Carneiro : « Email is awesome! »

Commentez, Likez, Partagez

Découvrez notre plateforme
en action

Demandez une démo