Nous nous lavons les mains. Nous évitons les grands rassemblements. Pour ceux d'entre nous qui ont la chance de pouvoir travailler à distance, nous demandons à nos équipes de rester à la maison tout en continuant à soutenir et à gérer nos entreprises du mieux que nous pouvons. Mais comment pouvons-nous donner en retour en cette période où le besoin d’aide se fait le plus sentir ?

Depuis le début des confinements aux États-Unis en mars, beaucoup ont intensifié leurs efforts pour répondre aux besoins de certaines de nos populations les plus vulnérables et des véritables héros travaillant en première ligne de cette pandémie.

Des entreprises technologiques comme LinkedIn et Zoom ont ouvert gratuitement certaines parties de leur plateforme aux étudiants et aux écoles pour encourager l'apprentissage virtuel. La banque d'investissement Morgan Stanley a promis 10 millions de dollars pour soutenir les efforts de réponse de COVID-19, y compris des organisations comme Feeding America, la CDC Foundation et le COVID-19 Solidarity Response Fund, qui a été lancé par la Fondation des Nations Unies et la Swiss Philanthropy Foundation. Des musiciens célèbres comme Chris Martin de Coldplay, John Legend et Bono ont donné des concerts virtuels gratuits sur les réseaux sociaux, encourageant les gens à pratiquer la distanciation sociale et à collecter des fonds pour divers organismes de bienfaisance.

Cependant, donner n'est pas limité à ceux qui promettent ou collectent des millions de dollars pour des organisations à but non lucratif, ou aux gens à la tête de vastes réseaux de followers. La possibilité d'avoir un impact en ces temps difficiles est beaucoup plus proche de chez nous et de nos propres communautés locales que nous ne pouvons l'imaginer. Pour quelques heures par semaine, voici plusieurs façons de donner en retour sans quitter la maison.

Soutien et mentorat aux petites entreprises

Malgré les plans de relance et les aides du gouvernement, de nombreuses petites entreprises à travers les États-Unis ont déjà ressenti la crise financière dès les premières semaines de restrictions liées au coronavirus. Au mieux, beaucoup ont réduit les heures d’ouverture ou fermé temporairement leurs portes. Pour certains, la capacité de réouvrir demeure incertaine. C'est pourquoi les petites actions que nous faisons aujourd'hui, si nous le pouvons, pourraient aider notre bar préféré ou notre restaurant local à rester à flot; acheter des cartes-cadeaux, commander des plats à emporter, participer aux efforts de collecte de fonds locaux.

Pour aller plus loin, Des plateformes sociales comme MicroMentor, un programme du groupe à but non lucratif Mercy Corps, ont mis en place une ressource dédiée spécifiquement pour les propriétaires de petites entreprises touchées par la pandémie. Il existe des possibilités de bénévolat pour les chefs d'entreprise qui ont de l'expérience pour guider les entreprises pendant une période de perte de revenus soutenue et les encadrer pendant ce ralentissement économique. Étant donné que les petites et moyennes entreprises représentent entre la moitié et les deux tiers des emplois dans le monde, aider ces entreprises à traverser ces temps difficiles a d’autant plus d'impact aujourd'hui.

Programmes d'alphabétisation et tutorat en ligne

Beaucoup d'entre nous, maintenant chargés de scolariser nos enfants à la maison tout en jonglant avec nos emplois à la maison, ignorent que c'est en soi un privilège. Nombreux travailleurs essentiels n'ont pas la possibilité de faire classe à leurs enfants à la maison.

Si vous pouvez dégager un peu de temps, il existe une multitude de possibilités de bénévolat virtuel - même pour seulement 30 minutes par semaine - pour aider les communautés et les étudiants qui manquent de ressources. Les organisations à but non lucratif comme Upchieve.org ou TutorMate ont une plateforme pour mettre en contact des adultes volontaires avec de jeunes apprenants et maintenir l’engagement, même en ces temps difficiles. Si les dernières semaines à la maison m'ont appris quelque chose, c'est l'importance de passer du temps avec mes enfants et de continuer à les faire étudier.

Soutien individuel en cas de crise

Nous réagissons tous différemment aux situations stressantes. On estime que 264 millions de personnes dans le monde souffrent d'un trouble anxieux, et au cours de la seule dernière année, plus de 19% des adultes américains ont connu une forme d'anxiété. L'incertitude d'une maladie inconnue tuant tant de personnes peut être écrasante et peut avoir des conséquences émotionnelles, mais imaginez devoir y faire face de manière isolée.

Apprendre à faire face au stress peut rendre notre communauté plus forte. Crisis Text Line propose une messagerie gratuite 24h / 24 et 7j / 7 pour les personnes en détresse. Le service fonctionne grâce à des conseillers spécialistes des crises bénévoles qui, comme beaucoup d'entre nous aujourd'hui, travaillent à distance - n'importe où avec un ordinateur et une connexion Internet sécurisée. Parfois, il suffit d'une écoute active et d'une approche collaborative de la résolution des problèmes pour effacer une journée difficile. Le service est actuellement disponible aux États-Unis, au Canada, en Irlande et au Royaume-Uni, et ils sont toujours à la recherche de bénévoles.

Malgré l'incertitude à laquelle nous sommes tous confrontés au milieu de la crise COVID-19, ce que beaucoup d'entre nous ont gagné grâce à tout cela, que nous négligeons souvent, c'est le don de temps. Maintenant, c'est à nous de l'utiliser du mieux que nous pouvons pour persévérer et nous entraider à traverser ces moments difficiles.

 

Adapté d’un article publié dans Business2Community.com, April 30, 2020.

 

Commentez, Likez, Partagez

Garder le contact avec le consommateur : stratégies d'engagement pendant la crise

A l’époque du coronavirus, comment maintenir le contact avec vos consommateurs ? Découvrez nos conseils pour adapter votre marketing pendant cette période de crise.

En savoir plus +

Découvrez notre plateforme
en action

Demandez une démo