L'hiver a été long et froid, mais la célèbre série d'HBO est enfin de retour ! Game of Thrones saison 5 place la barre très haut avec encore plus d'intrigues, de mystères et de batailles féroces dans les Sept Royaumes.

C’est l'analyste en marketing digital Brian Solis qui a utilisé pour la première fois la désormais célèbre expression darwinisme digital pour décrire la concurrence de plus en plus rude qui sévit dans le paysage digital, inventant ainsi l'expression « S'adapter ou mourir ».

Son analyse est en fait comparable à celle de Cersei Lannister, qui décrit de façon tout aussi judicieuse la lutte de pouvoir au sein des Sept Royaumes : « Lorsque vous jouez au jeu des trônes, vous gagnez ou vous mourez ».

Il est vrai que l'environnement de bureau type ne ressemble pas vraiment aux Sept Royaumes et que le seul enjeu de Game of Thrones est la conquête d'une épée. Cela dit, les règles fondamentales de création d'une valeur de marque et de fidélisation des clients peuvent facilement être comparées à la création d'alliances et au maintien d'une dynastie soutenue par les fidèles des Sept Royaumes.

Sans #spoiler l'histoire, Selligent vous dévoile quelques informations issues de sa connaissance éprouvée du monde du marketing...

Les alliances font pencher la balance

À partir de la  saison 4, les personnages sont de plus en plus nombreux à apparaître au  générique Game of Thrones.

Mais ils ne se cantonnent pas aux limites de Port-Réal, du Nord, des Îles de fer et du Val, chaque maison et chaque portion de territoire se battant également pour conquérir sa propre suprématie.

Le monde du marketing nous apprend quant à lui que les bons partenaires et les alliances judicieuses peuvent conduire à la dominance du marché. Les grandes victoires se remportent en effet lorsque les marques et les agences de marketing, ainsi que les sociétés et les plateformes logicielles décident de s'allier.

Une conversion dans le Nord ?

Les territoires qui s'étendent le long des Murailles (le Nord étant plus vaste que les six autres territoires réunis), en ont vu de toutes les couleurs. Avec les Sauvageons et les Marcheurs Blancs à leur porte, les dynasties dominantes des Westeros combattent ce qui appartenait jadis à la maison Stark.

Alors que Robb Stark a marqué son temps en tant que Roi du Nord, sa mort à l'occasion des # Nocespourpres a laissé un grand vide de pouvoir. Jon Snow saura-t-il tirer parti de cet engouement pour Robb et se rallier des appuis en tant que Lord Commander ? Il en aura bien besoin pour repousser les prétendants au Trône de fer tels que Stannis Baratheon et Ramsay Bolton.

Pour en revenir au marketing, rien ne sert d'enflammer des followers si l'on n'est pas capable de les fidéliser. Il s'agit de rester authentique et fidèle à l'image et à l'héritage de sa propre marque, tout comme le ferait Snow dans son rôle de chef.   

Un nouveau départ pour Tyrion Lannister 

Le vrai héros de la bataille de la Néra est Tyrion Lannister, incarné par Peter Dinklage. Le téléspectateur angoissé a assisté à son discrédit et à la destruction de sa réputation lors du procès public pour le meurtre du sadique Joffrey.

Un procès assurément organisé et mis en scène, et qui s'est pourtant déroulé en public. Et le double meurtre de son ex-maîtresse Shae et de son père Tywin n'aidera sûrement pas à rétablir sa réputation au sein des Sept Royaumes.

Pour que Tyrion s'impose comme réel « power broker » dans la saison 5, il doit faire peau neuve en se recréant une image de marque et une nouvelle réputation. Et comme le dit Jay Conrad Levinson dans Guerrilla Marketing : « La crédibilité s'acquiert par la façon de faire du marketing. Elle dépend aussi du choix du lieu de commercialisation, de la manière dont on traite les gens, de la façon d'agir et de manière générale, du niveau de professionnalisme. En dehors de l'arène commerciale, la crédibilité que l'on inspire conduit tout droit vers le respect. »

Tyrion est peut-être le « nain » dont on se moque, mais il n'en demeure pas moins le grand Lannister qui saura transformer l'image que l'on a de lui. Il connaît l'inconsistance de ceux qui le suivent et même s'il n'aime pas trop sa propre histoire, il a les ingrédients pour la transformer. 

Et vous, avez-vous des comparaisons entre GoT et le marketing à nous soumettre ? Envoyez vos tweets à @selligentFR 

 

 

Image 1: Shutterstock / Radu Bercan
Image 2: Shutterstock / Tinseltown

 

Découvrez notre plateforme
en action

Demandez une démo