Mélanger business et plaisir, c'est possible. De plus en plus de professionnels profitent de leurs déplacements pour s'accorder un peu de bon temps : ils réservent un hôtel, assistent à une conférence et prolongent leur séjour avec une semaine (ou un long week-end) de congés bien mérités.

Bienvenue dans l'ère du bleisure, tendance hybride entre « business » et « leisure ». Après le fabuleux succès du « glamping » en 2018 (le « camping glamour » tout confort), les marketeurs du secteur des voyages ne jurent cette année que par le bleisure.

Les dernières statistiques d'Expedia confirment la tendance, alors que 60 % des voyageurs d'affaires américains ont associé business et loisirs en 2018, soit 43 % de plus qu'en 2016. Une récente étude menée par SAP Concur – Hipmunk enregistrait aussi 2,2 millions de séjours bleisure dans le monde en 2017, soit 10 % du nombre total de voyages d'affaires, costumes et chemises hawaïennes se retrouvant ensemble dans la même valise...

Du bleisure pour toutes les générations

Le bleisure est particulièrement populaire chez les millenials, alors que 49 % affirment profiter de leurs déplacements professionnels pour partir en vacances à moindre coût. Par ailleurs, 50 % des millenials réservent presque toujours leurs séjours en fonction de leurs voyages d'affaires, et 76 % affirment être plus enclins à se déplacer dans le cadre de leur travail s'ils peuvent y ajouter quelques jours de congés (étude National Car Rental sur les déplacements professionnels)

Le phénomène est non seulement intergénérationnel, mais aussi planétaire. Le bleisure s'est développé dans le monde entier entre 2016 et 2017, avec 19 % de croissance dans les Amériques, 45 % dans la région Asie-Pacifique et 46 % dans la zone EMEA (Concur).

Le bleisure vous tente ? Attention : s'il n'y a qu'un pas du business au plaisir, les voyages d'affaires « trop » agréables peuvent aussi faire des jaloux. Pour profiter du bleisure de la vie tout en restant professionnel(le), suivez ces 3 conseils :

1. Choisissez la bonne destination

The Office est une très bonne série télé, mais soyons honnêtes : personne ne rêve de vacances dans une ville-dortoir de Pennsylvanie. La destination fait partie des éléments clés d'un bon voyage d'affaires, alors que 75 % des professionnels affirment vouloir profiter de leurs déplacements pour faire du tourisme. Choisissez donc un lieu avec des choses à voir.

Aux Etats-Unis, New-York, Chicago et Los Angeles sont des incontournables. Tel Aviv, Londres et Paris sont les destinations phares de la zone EMEA. Côté Asie-Pacifique, Tokyo, Singapour et Shanghai dominent le paysage des déplacements professionnels (Concur). De plus en plus d'options bleisure font également leur apparition dans différentes destinations. Désormais un haut-lieu de conférences, Las Vegas se rachète une conduite avec des hôtels non-fumeurs et des restaurants renommés dans le monde entier. Hawaï et les plages de Waikiki attirent, elles, de plus en plus de congrès médicaux.

2. Faites vos calculs

Essayez si possible d'organiser vos réunions les lundis et vendredis pour passer le week-end sur place, sans prendre aucun congé. Pensez également à vérifier si vos déplacements coïncident avec des jours fériés. Les plateformes de réservation des entreprises offrent souvent des tarifs préférentiels (jusqu'à 50 % de réduction) sur les chambres d'hôtels - pourquoi ne pas demander à en profiter pour vos congés privés ? Sinon, consultez le site Airbnb et réservez bien à l'avance, à vos frais.

Autre conseil : laissez la carte bancaire de l'entreprise à l'hôtel pendant vos jours off. Si les entreprises financent généralement les vols aller-retour, l'hôtel et les frais quotidiens des voyages d'affaires, le reste de votre séjour sera toutefois à votre charge, y compris votre assurance voyages. Pensez donc à souscrire une assurance personnelle et à protéger votre carte bancaire à l'international.

3. Bleisure heureux, bleisure caché ?

Pas vu, pas pris... Difficile de ne pas se vanter de siroter un cocktail au bar de l'hôtel où vous assistiez, il y a quelques heures encore, à une conférence professionnelle. Réfléchissez cependant à deux fois avant de publier vos photos sur les réseaux sociaux.

Une piña colada sur fond de coucher de soleil ? Pourquoi pas. Mais peut-être pas sur LinkedIn. Un selfie en maillot de bain ? Certainement pas ! Curieusement, 72 % des millenials ne font aucun secret de leurs loisirs pendant leurs déplacements professionnels, même si 46 % évitent d'en parler à leur patron et 41 % à leur famille (maman et le manager sont aussi sur Instagram).

Septembre et octobre sont les mois les plus prisés pour faire du tourisme après un voyage d'affaires : c'est donc le moment ou jamais de surfer sur la vague du bleisure. Il n'y a pas non plus de mal à faire une pause, pour votre santé comme votre efficacité au travail. La preuve : les voyageurs adeptes du bleisure sont globalement plus satisfaits de leur qualité de vie que leurs collègues non pratiquants (93 % contre 75 %), et profitent d'un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée (87 % contre 64 %). Profitez donc de ces congés bien mérités !

Commentez, Likez, Partagez

Aperçu des tendances : Voyages et Hôtellerie

Découvrez les tendances marketing 2019 pour le secteur du voyage et de l’hôtellerie dans ce rapport réalisé par Selligent Marketing Cloud

En savoir plus +

Découvrez notre plateforme
en action

Demandez une démo