Termes Techniques: Les 16 termes clés de la délivrabilité

 
 

Les débutants en marketing comme les professionnels du secteur le savent : il y a toujours une réunion ou un nouveau projet où le jargon et les acronymes laissent quelque peu dans le brouillard. Le thème de la délivrabilité arrive très certainement dans le top 5 des sujets à éclaircir. Nous avons rassemblé ici les notions à connaître pour vous rafraîchir la mémoire ou vous familiariser avec les termes clés de la délivrabilité :

 

  1. Listes noires (ou Blacklists) - actualisées en temps réel et consultées par les fournisseurs d'accès à Internet (FAI), les fournisseurs d’adresses email et les filtres antispam, les listes noires sont des registres d'adresses IP et de domaines suspectés d'envoyer des courriers indésirables.

 

  1. Taux de bounce - pourcentage d'e-mails n'ayant pas pu être remis aux destinataires. Il existe deux types de bounces : les « soft bounces », les contacts dont l'adresse e-mail est valide mais temporairement indisponible (par exemple lorsque la boîte de réception est pleine ou que le serveur est en panne) et les « hard bounces », qui surviennent lorsque l'adresse e-mail n'est pas disponible de façon permanente (par exemple lorsqu'elle n'existe pas, ou qu'elle est mal orthographiée).

 

  1. CAN-SPAM - acte juridique qui définit les limites de l'utilisation commerciale des e-mails. Cette loi impose surtout l'« opt-out », qui donne le droit aux consommateurs de se désabonner à tout moment.

 

  1. Plaintes aussi connues sous le nom de « rapports de spams », les plaintes permettent de signaler des spams aux autorités. L'accumulation de plaintes peut nuire gravement à votre réputation d'expéditeur et de domaine, et peut conduire jusqu'au blacklistage de vos IPs ou de votre domaine d’envoi.

 

  1. Taux de délivrabilité - pourcentage d'e-mails reçus avec succès par les serveurs des FAI ou des webmails de vos abonnés, sans « hard bounce » ou « soft bounce ». Le taux de délivrabilité ne garantit toutefois pas que les e-mails soient bien arrivés dans la boîte de réception.

 

  1. DKIM (DomainKeys Identified Mail) - le DKIM est une méthode d'authentification qui permet de bloquer les e-mails provenant d'adresses usurpées. Avec SPF, il s’agit des méthodes d’authentification des emails les plus couramment utilisées.

 

  1. Réputation de domaine - rapport du comportement de l'expéditeur par nom de domaine (contrairement à la réputation d'adresse IP).

 

  1. Règlement général sur la protection des données (RGPD) - entré en vigueur le 25 mai 2018, le RGPD réglemente la protection des données des individus au sein de l'Union européenne.  Il aborde en détails les règles relatives aux communications marketing et au consentement des consommateurs.

 

  1. Taux de placement en boîte de réception - pourcentage d'e-mails envoyés ayant atteint la boîte de réception de l'abonné.

 

  1. Réputation d'adresse IP - rapport du comportement de l'expéditeur basé sur le trafic envoyé depuis une adresse IP donnée (contrairement à la réputation de domaine).

 

  1. Assainissement d'une liste de diffusion - ensemble de pratiques permettant de maintenir une liste de diffusion avec des adresses valides, en supprimant notamment les « hard bounce », les non-répondants, les opt-outs et les plaintes.

 

  1. Score de réputation (Sender Score) - le score de réputation permet de noter la réputation d'un expéditeur sur une échelle de 0 à 100. 

 

  1. Spam - aussi connu sous le nom de « pourriel », un spam est un e-mail indésirable. Les spams sont souvent malveillants et envoyés en masse.

 

  1. Spamtraps ou adresses piège – Il s’agit d’adresses email créées dans le seul but d’attraper des spammeurs. Ces adresses n’appartiennent à personne et ne peuvent s’inscrire à aucun programme marketing. On parle alors de Pristine Spamtraps. On distingue également des adresses valides recyclées. Lorsqu'une adresse invalide génère continuellement des « hard bounces », elle peut être recyclée par les FAI en spamtraps, qui permet de signaler en tant que « spammeurs » les expéditeurs ciblant l'adresse abandonnée. Les spamtraps peuvent être évités en mettant régulièrement vos listes de diffusion à jour et en protégeant vos formulaires de collecte Le meilleur moyen de se prémunir de l’insertion de spamtraps dans vos bases est d’utiliser la méthode du double opt in.

 

  1. SPF (Sender Policy Framework) - enregistrement dans le système de noms de domaine (DNS) indiquant que l'adresse IP émettrice de l’email dispose de la permission d'envoyer un e-mail pour le compte du domaine émetteur. Les e-mails non-authentifiés par enregistrement SPF seront automatiquement bloqués.

 

  1. Désabonnements - nombre d'abonnés choisissant de ne plus figurer sur une liste de diffusion.
Bonnes pratiques de délivrabilité email

Aide-mémoire sur la délivrabilité des emails pour les spécialistes du marketing

Comprenez les principes de base de la délivrabilité des e-mails et découvrez dans cet aide-mémoire les 5 bonnes pratiques qui vous permettront d’accéder à la boîte de réception de vos destinataires.

En savoir plus +

Découvrez notre plateforme
en action

Demandez une démo