10 ans plus tard, comment l’iPhone a-t-il transformé les attentes des consommateurs ?

 
 

En juin 2007, lorsque Steve Jobs est monté sur scène pour présenter l’iPhone, il a retenu l’attention du monde entier. Ce n’était pas le premier smartphone à voir le jour, mais l’expérience qu’il offrait allait bien au-delà de ce que la concurrence avait proposé jusqu’alors. Ce dispositif indispensable a donné naissance à l’ère du téléphone portable et a fait place à une concurrence féroce en termes d’innovation dans l’univers du téléphone portable, transformant significativement notre quotidien au cours de ces dix dernières années.

 

Avec le lancement de l’iPhone 8 ce mois-ci, il est intéressant d’analyser à quel point ce smartphone a transformé la société moderne et a amorcé la passation de pouvoir des marques aux consommateurs, en contribuant notamment à l’essor du « consommateur avisé ». Voici en huit points comment l’iPhone a transformé le consommateur :

  1. Le consommateur est hyper-connecté

    Auparavant, nous recevions des appels ou consultions nos e-mails uniquement lorsque nous étions à l’arrêt ou à proximité d’un point d’accès. Notre degré de connectivité a augmenté de façon spectaculaire puisque nous avons désormais la liberté de pouvoir communiquer de façon imprévisible et non-intentionnelle. Nous sommes connectés 24 h sur 24.

  2. Le consommateur a le pouvoir

    La connectivité constante permet d’accéder à l’information à tout moment et en quelques secondes seulement. Le consommateur ressent un certain pouvoir lors de ses achats puisqu’il peut effectuer ses propres recherches, comparer les options qui s’offrent à lui et demander des recommandations à des amis via les réseaux sociaux. Quoi qu’il arrive, le consommateur parvient à s’informer.

  3. Le consommateur veut du contexte

    Le contexte est aujourd’hui au centre de tout. Le consommateur signale sa position géographique ou ferme les yeux sur certains paramètres de confidentialité pour permettre aux marques de comprendre le contexte dans une optique d’échange de valeurs. Prenez Uber et Lyft, par exemple. Le covoiturage n’existerait pas si la notion contextuelle de localisation n’avait pas été comprise. Le consommateur accorde de l’importance au contexte lorsqu’il lui facilite la vie et cette tendance ne fera que se renforcer au fil du temps.

  4. Le consommateur plaide pour le design et la facilité d’utilisation

    Le consommateur souhaite que ses expériences soient aisées, intuitives, simples et élégantes. Ce qui est difficile à utiliser et peu attrayant ne remporte pas ses suffrages. La réflexion sur le design doit être intégrée à tout ce qui est proposé au consommateur grâce à l'iPhone qui a placé la barre haut en termes de facilité d’utilisation dans notre vie quotidienne.

  5. Le consommateur est centré sur lui-même (mais il n’y a pas de mal)

    L’usage systématique du smartphone a entraîné une utilisation en masse des réseaux sociaux qui a conduit le consommateur à s’auto-promouvoir. Par un simple check-in ou une rapide mise à jour de statut (accompagnés d’un selfie pris à l’aide de l’appareil photo situé au dos du smartphone), le consommateur développe un sens plus aigu de lui-même et de ce qu’il désire plus que tout. Les marques peuvent capitaliser sur la culture du « soi » en célébrant l’unicité et en tirant parti des données pour améliorer l’expérience individuelle au lieu de proposer une expérience générique à tous les consommateurs.

  6. Le consommateur accorde de l’importance aux fonctionnalités

    Un smartphone, c’est un peu la version technologique d’un couteau suisse : il permet de passer des appels, d’envoyer des SMS, de consulter ses e-mails, d’échanger sur les réseaux sociaux, d’effectuer des paiements, de réserver une place de concert ou un billet d’avion, de consulter son emploi du temps, etc. Le smartphone est devenu la télécommande de notre vie et il offre tellement de possibilités que les consommateurs s’attendent à ce qu’il puisse permettre de tout faire pour leur faciliter la vie.

  7. Le consommateur apprécie la flexibilité quand il communique

    Plus connectés que jamais, nous sommes également très exigeants en matière de communication. Les consommateurs se tournent vers les marques qui proposent des moyens de communication simples et flexibles. Certaines personnes préfèrent utiliser une application pour commander un repas plutôt que de passer un coup de téléphone. Les marques doivent être là où le consommateur se trouve, pour bénéficier de toutes les solutions d’engagement qu’offre le smartphone.

  8. Le consommateur a une capacité d’attention limitée

    La capacité d’attention du consommateur d’aujourd’hui est inférieure à celle d’un poisson rouge, soit moins de huit secondes. En raison du nombre élevé de messages et du caractère perturbateur du smartphone, le consommateur doit avoir une raison valable pour prêter attention à un message. Les marques ne sont plus en concurrence entre elles. Elles doivent désormais attirer l’attention du consommateur sur tout ce qui se passe sur le smartphone à un moment donné. Les messages doivent donc être marquants.

 

Le premier iPhone a été à l’origine d’une véritable révolution dans l’univers du téléphone portable et a accéléré la transformation de notre société en une société numérique hyper-connectée. Pourtant, malgré des progrès fulgurants en termes de matériel, de logiciel et de fonctionnalités, et malgré le battage médiatique autour du dernier smartphone à l’occasion du 10ème anniversaire de l’iPhone, une vérité subsiste : les valeurs et les principes qui ont fait le succès de l'iPhone il y a dix ans sont toujours d’actualité - simplicité et sophistication couplées à un besoin obsessionnel de répondre aux besoins du consommateur. Si ça, ce n’est pas une belle leçon pour les spécialistes du marketing du monde entier, alors je ne sais pas ce que c’est !